Une nouvelle étude pour encourager l’entrepreneuriat au féminin

leaflet-etude-nudge

Afin d’apporter des réponses concrètes aux femmes qui souhaitent lancer leur activité, la Caisse d’Epargne, en partenariat avec France Active, a choisi une nouvelle approche baptisée Nudge. Après avoir identifié les freins et les leviers de leur parcours de création, l’objectif est d’encourager les femmes en prodiguant des conseils ciblés.

 

En France, seulement 32 % des nouvelles entreprises sont créées par des femmes. Portée par l’ambition de les accompagner au mieux sur le chemin de la réussite, la banque a initié avec l’institut BVA une étude basée sur l’approche Nudge, ou incitation douce. Cette méthode inspirée de l’économie comportementale comporte trois enjeux : recueillir le témoignage et le ressenti des femmes qui choisissent de lancer leur propre activité, identifier les facteurs d’influence des comportements, et mettre à jour les leviers de changement à activer.

 

En préambule, la phase d’exploration de cette étude s’est concentrée sur le processus de création d’entreprise de 16 femmes (dont trois qui ont finalement abandonné). Voici les principaux enseignements de cette étape :

Cheminement

  • La création d’entreprise s’avère souvent un parcours délinéarisé par rapport au cheminement recommandé (conception, étude de marché, montage du projet, recherche de financement et enfin création).
  • Les points de contact des femmes entrepreneures sont très démultipliés : identifier l’entité qui répondra au mieux à leurs besoins est parfois compliqué.
  • Ainsi, la difficulté d’accès à l’information est un des principaux freins à la création.

Accompagnement

  • Pour réussir, les femmes ont besoin d’un accompagnement tout au long de leur processus de création.
  • Le soutien de l’entourage est un facteur de réussite déterminant, de même que la qualité des interlocuteurs rencontrés.
  • La solidarité du corps de métier s’impose comme un parrainage précieux.

Reconnaissance

  • La recherche de « récompenses » (financières ou en termes d’image) encourage l’effort de la création d’entreprise.
  • A contrario, l’absence de gratification tout au long du processus conduit parfois au découragement.

Engagement personnel

  • La gestion des efforts dans le temps apparaît comme un vrai défi pour réussir sur le long terme.
  • Sur le plan personnel, bousculer ses habitudes et sortir du rang peut être difficile à vivre si le soutien des proches est défaillant.
  • A l’inverse, le fait d’appartenir à une « dynastie » d’entrepreneurs rend plus facile la création d’entreprise.

 

Au vu des situations observées, des solutions à mettre en œuvre seront déterminées pour encourager cette posture de création d’entreprise au féminin. A travers ce projet inédit, l’ambition des partenaires engagés dans ce projet est d’accompagner au mieux les femmes sur le chemin de la réussite. Et d’atteindre un but précis : que 40 % des nouvelles entreprises soient créées par des femmes en 2017.

 

Pour en savoir plus : télécharger la synthèse « Les femmes et la création d’entreprise », édition 2015.

 

Abonnez-vous à la newsletter pour retrouver dans votre boite mail les prochains articles
S’abonner