Le déménagement – Un an avec LuckyLoc

HE-LuckyLock-demenagement

Horizon Entrepreneurs a souhaité consacrer le treizième numéro de la saga LuckyLoc au tout récent déménagement de la start-up. Changer de locaux marque un moment important dans le développement d’une entreprise. Idris Hassim et Claire Cano reviennent sur les étapes à ne pas manquer.

Comment trouver des bureaux ?

Après plus d’un an et demi passé au sein de l’incubateur Accur’incub, les deux entrepreneurs, forts de leur succès et de la croissance de leur équipe, ont dû chercher de nouveaux locaux. « Nous voulions intégrer une pépinière à Paris, pour pouvoir échanger avec d’autres start-up. Nous avons postulé dans quelques-unes, dont Paris Pionnières et nous nous sommes aidés du site bureauxApartager.com », explique Claire Cano. Autre critère : le prix. « Nous cherchions une surface plus grande mais qui reste dans nos moyens. Paris Pionnières, que nous connaissons bien, avait des locaux libres, nous avons donc profité de l’occasion », ajoute Idris Hassim.
C’est donc près de Bastille, dans des locaux lumineux de 40m2 que les entrepreneurs se sont installés. Cette surface, plus grande que celle qu’ils recherchaient au départ, leur permet d’anticiper de futurs recrutements. Ils bénéficient également de salles de réunion, communes à l’ensemble de la pépinière. Un avantage de taille quand il s’agit de rencontrer les clients.

Le bail et les formalités administratives

Un des avantages de la pépinière est la souplesse du bail. LuckyLoc a opté pour un bail classique, mais résiliable sur préavis de 3 mois. Cependant, les deux entrepreneurs invitent à la vigilance sur ce qui est inclus dans la location de locaux partagés : « Il faut vérifier les lignes de téléphone, l’imprimante, le wifi, etc. Ce sont autant de choses qui coûtent cher, mais elles sont souvent comprises dans le loyer d’une pépinière. Il faut aussi regarder la quote-part pour les parties communes, qui peut parfois représenter jusqu’à 50 % de loyer en plus par mois », témoigne Claire Cano. « Nous avions trouvé des offres moins chères mais qui n’incluaient pas tout cela. Paris Pionnières était donc la meilleure alternative pour nous, sur un plan logistique et économique », conclut-elle.

Communiquer sur son déménagement

Pour Claire et Idriss, pas de formalités administratives pour le déménagement de l’entreprise, le siège social de l’entreprise demeure la résidence du président. L’équipe compte néanmoins communiquer sur son changement de locaux. C’est à travers les réseaux sociaux, et notamment la page Facebook de LuckyLoc qu’ils le feront. « Nous devons également informer nos clients et prospects de notre changement de coordonnées téléphoniques. C’est un peu compliqué, mais nous avons heureusement pensé à garder une redirection depuis notre ancienne ligne, le temps de prendre possession des locaux ! », déclare Idris.

En se posant les bonnes questions, LuckyLoc a réussi son déménagement en limitant les imprévus. L’aventure continue !

Crédit photo : J.Chiscano
Abonnez-vous à la newsletter pour retrouver dans votre boite mail les prochains articles
S’abonner