Retour à la liste des questions

Je suis vendeuse à domicile indépendante (VDI), quelles cotisations dois-je prévoir ? Quel pourcentage des charges sont en général à budgéter ? Pouvez-vous me les détailler ?

Sylvie

Au niveau social, en tant que vendeuse à domicile indépendante (VDI) vous dépendez du régime général de la Sécurité Sociale et non du Régime Social des Indépendants (RSI), comme les autres indépendants. C’est à l’entreprise ayant recours au VDI, qu’il reviendra de calculer et de verser les cotisations sociales dues, sur la base du revenu brut du VDI, en application d’un barème fixé par l’Urssaf. Un document nommé « Bulletin de précompte » devra être remis par l’entreprise au VDI. Ce document récapitulera les rémunérations du VDI perçues durant le trimestre écoulé, le montant des cotisations sociales dues et payées et les numéros d’identification du VDI.

Sachez qu’en tant que VDI, vous ne verserez aucune cotisation au titre de l’assurance chômage. Vous ne pourrez donc percevoir aucune indemnité chômage.

Au niveau fiscal, l’imposition de votre résultat dépendra du bénéfice déterminé forfaitairement par l’administration fiscale en fonction du régime d’imposition correspondant à votre activité (BNC, BIC achat-revente, BIC prestation de services) et vous serez exonéré de TVA si vos recettes ne dépassent pas les deux seuils suivants :

  • 81 500 € (seuils 2011) pour des ventes de biens pour une année civile,
  • 32 600 € (seuils 2011) pour des ventes de prestations de services pour une année civile.