Le choix du statut juridique : conclusion

Chaque mois, Horizon Entrepreneurs décline l’opération « Femmes entrepreneures : ils et elles en parlent » autour du baromètre des Femmes entrepreneures. Entre mars et septembre 2013, nous vous proposons de découvrir – ou de redécouvrir – un des chiffres clés du baromètre mis en perspective avec des commentaires et des analyses d’experts. En avril, nous commentions ce chiffre : 55 % des femmes ont tendance à choisir l’entreprise individuelle (versus 48 % des hommes).

Le statut étant en partie lié aux besoins en capitaux de l’entrepreneur(e), il convient, selon France Active, de mettre en perspective ce chiffre avec les secteurs d’activité. En effet, « le montant des investissements diffère selon les domaines » : à titre d’exemple, le capital nécessaire pour entreprendre dans les services à la personne est bien moindre que pour les secteurs de l’industrie ou de l’énergie. Anne Florette, Directrice générale de France Active, précise par ailleurs que « le choix du statut doit être déterminé par des considérations fiscales, juridiques et patrimoniales propres à chaque situation professionnelle » et souligne l’importance de « connaître les modalités – points forts et points faibles – des statuts ciblés. »
L’entreprise individuelle (EI) est donc le statut le plus communément choisi par les femmes entrepreneures. Un choix qui, selon Olga Romulus – expert-comptable à la direction des relations Extérieures Fiducial –, s’explique notamment par un coût de création quasi nul et des formalités administratives allégées : « Seule une immatriculation au RCS ou au répertoire des métiers est nécessaire et aucun capital minimum n’est exigé. »
Un point de vue partagé par les internautes ? Oui ! Artisans, professionnels libéraux, commerçants ou chefs d’entreprise, 45 % des répondants à notre sondage en ligne mettent en avant la simplicité des formalités de constitution comme étant le principal critère de choix (un chiffre qui grimpe à 77 % pour les entrepreneurs en EI).

Abonnez-vous à la newsletter pour retrouver dans votre boite mail les prochains articles

Abonnez-vous à la newsletter pour retrouver dans votre boite mail les prochains articles
S’abonner