Le défi de l’égalité homme-femme au sein des CCI

forumCCIParite-taillemag

De gauche à droite : André Marcon, président de CCI France, Pascale Boistard, secrétaire d’Etat chargée des Droits des Femmes, Cédric Mignon, directeur du développement Caisse d’Epargne et Paulette Picard, présidente de la CCI de l’Indre, au forum national CCI Parité.

 

 

Publiée le 5 août 2014 au Journal Officiel, la loi sur l’égalité entre les femmes et les hommes impose désormais à l’Etat, aux collectivités territoriales ainsi qu’à leurs établissements publics une politique concrète pour atteindre cet objectif. Engagée aux côtés des femmes entrepreneures, la Caisse d’Epargne a accueilli un forum national sur les questions de parité et notamment sur la représentativité des femmes au sein des Chambres de commerce et d’industrie (CCI), le 25 janvier dernier.

Face au très faible nombre de femmes dans les rangs de leurs élus, les CCI se mobilisent en prévision des élections consulaires de 2017. Ces acteurs incontournables de la vie économique française sont administrés par des dirigeants d’entreprise élus par leurs pairs. Pourtant, seuls 14 % d’entre eux sont des femmes et l’on ne compte que six CCI dirigées par une femme, sur les 152 CCI que compte l’Hexagone. S’il est un point qui fait l’unanimité auprès des intervenants de la conférence « La CCI de demain à l’image de l’entreprise de demain », c’est bien l’importance de la parité. « Les femmes apportent de nouvelles compétences, constate Jean Vaylet, président de la CCI Grenoble. Cela permet de créer de la valeur, mais aussi d’intégrer des profils plus variés comme les créatrices de start-up et de se rapprocher ainsi de la réalité des entreprises aujourd’hui, car n’oublions pas qu’aujourd’hui, 30 % des créateurs et chefs d’entreprise sont des femmes. »

Redonner du pouvoir aux élus

Mais comment remédier à ce manque de mixité au sein des instances représentatives des CCI et atteindre la parité ? « Il est important de faire un travail en amont de professionnalisation, mais aussi de pouvoir s’appuyer sur des modèles », explique Agnès Bricard, présidente d’honneur du Conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables et fondatrice de la Fédération femmes administrateurs. C’est le cas de Geneviève Roy, membre élu de la CCI Paris Ile-de-France et entrepreneure (voir son interview). « Dans mon travail à la CCI, j’essaie de toujours remettre les questions essentielles au centre de la réflexion, raconte-t-elle. L’un de nos challenges est de redonner du pouvoir aux élus, quel que soit leur sexe. Et c’est en montrant aux femmes qu’elles auront un vrai pouvoir que nous pourrons les convaincre de s’engager. » Quant aux salariés des CCI – en majorité des femmes –, elles restent très peu nombreuses aux postes à responsabilité. Un défi supplémentaire pour arriver à la parité et profiter de cette création de valeur tant attendue.

Pour en savoir plus sur les CCI, rendez-vous sur le portail CCI de France.

Voir également l’interview de Paulette Picard, présidente de la CCI Indre, membre du bureau de CCI France.

Retrouvez les vidéos des interventions dans le cadre du Forum Parité de CCI France

Abonnez-vous à la newsletter pour retrouver dans votre boite mail les prochains articles
S’abonner