Entrepreneurs : 4 conseils pour créer et vous développer

Group of business people at presentation

Ce sont quatre entrepreneurs chevronnés et épanouis que nous vous proposons de rencontrer aujourd’hui. Chacun d’eux a réussi à développer son entreprise, dans son domaine de prédilection. Ils ont partagé leurs conseils, pour tous ceux qui entreprennent, lors du forum Action’elles, qui s’est tenu le 16 novembre 2015 à Paris dans les locaux de la Fédération Nationale des Caisses d’Epargne.

Déléguer

Élodie Bergerault, danseuse professionnelle et fondatrice en 2002 de Danaïade, une agence de communication par le mouvement.

« En tant que chef d’entreprise, j’ai beaucoup de travail. J’ai rapidement constaté qu’il est difficile de tout faire soi-même. Il ne faut donc pas hésiter à déléguer certaines tâches comme la comptabilité et les fiches de paie pour se consacrer à son cœur de métier. »

Le lien utile : Le Titre emploi service entreprise (TESE) est un dispositif gratuit à destination des entreprises d’un à 20 salariés pour les aider dans toutes les formalités liées à l’emploi.

Voir aussi :

– TPE : quand et comment aborder la première embauche ?

– Comment recruter son premier salarié grâce à l’exonération « zéro charge » ?

Savoir évoluer

Zakary Chanou, fondateur en 2002 de la conciergerie de luxe UUU, avec près d’une centaine de salariés en France et dans le monde.

« Il faut avoir l’esprit ouvert et faire preuve de flexibilité pour saisir d’éventuelles opportunités, aller sur de nouveaux marchés, et surtout ne pas rester bloqué sur son idée de départ. En ce qui me concerne, 90 % des activités de mon entreprise aujourd’hui n’étaient pas dans mon projet initial. »

Le lien utile : Faites appel à des réseaux d’accompagnement pour avoir un regard extérieur sur vos projets.

Travailler son réseau

Muriel Berradia, co-fondatrice en 2011 de Nuhanciam, une gamme de cosmétiques pour les peaux mates à foncées. Ses produits sont distribués dans 200 points de vente en France.

« Il est aussi essentiel de sortir de chez soi, de rencontrer de nouvelles personnes et d’élargir son réseau. Au début de mon aventure entrepreneuriale, beaucoup de personnes m’ont aidée, aussi bien des contacts professionnels que personnels. Il faut en profiter ! »

Être visible

Benoît Flye Sainte Marie

Tapissier décorateur, a rejoint l’Atelier des Tapissiers en 2010.

« Mon premier conseil est de ne pas se lancer seul. C’est toujours plus simple et efficace de réfléchir à plusieurs, surtout dans les moments de doute. Ensuite l’emplacement géographique est très important, il faut être visible par sa clientèle. Un site Internet bien référencé et des actions de communication pertinentes apportent, elles aussi, une visibilité essentielle. Dans notre cas, certaines techniques parfois tombées en désuétude se sont avérées très efficaces, comme les flyers glissés dans les boîtes aux lettres. »

Le lien utile : L’outil d’aide au diagnostic d’implantation locale (Odil) de l’INSEE permet de réaliser rapidement une étude d’implantation en fonction de l’activité et de la zone d’implantation souhaitée. Voir aussi Entrepreneurs : faites le buzz ! Revue du web #117

Abonnez-vous à la newsletter pour retrouver dans votre boite mail les prochains articles
S’abonner