Le management heureux – TŸKAZ #4

TYKAZ SAGA-0050-2

Quatrième volet de notre saga consacrée à Françoise Poulain-Bazin, lauréate 2014 du concours « Je crée, je développe, je pérennise mon entreprise » organisé par Biilink, avec le soutien de la Caisse d’Epargne. Etre heureux au travail, c’est possible ? Absolument ! Preuve en est avec notre entrepreneure qui a créé TŸKAZ, première société française de pressing connecté, et dont les méthodes de management conjuguent bienveillance, considération et sensibilité, le tout au service du bien-être de ses associés et collaborateurs.

Son constat

Bien souvent, les salariés ne sont pas considérés de la même façon selon leur niveau hiérarchique dans une société. Or, chaque collaborateur contribue, à son niveau, au succès de l’entreprise. « Je n’ai jamais été aussi épanouie professionnellement que lorsque j’étais salariée de KOMPAN. Cette entreprise danoise prône un mode de management heureux où tous les collaborateurs sont égaux, quel que soit leur fonction ou leur statut social. Ce modèle de management m’a beaucoup inspirée. Maintenant à la tête de TŸKAZ, j’essaie tous les jours d’appliquer ce concept que je juge extrêmement vertueux. »

Quelques exemples de bonnes pratiques

  • Pas de bureau individuel, chez TŸKAZ, tous les collaborateurs partagent le même espace. « Cette proximité favorise l’échange et stimule la performance. »
  • A midi, le déjeuner se prend tous ensemble. « Il n’y a évidemment aucun caractère obligatoire, chacun est libre de déjeuner où il le souhaite, mais quand c’est possible, on aime à se retrouver tous autour d’une même table. Ces moments sont l’occasion d’échanger sur des sujets plus personnels et, au final, d’apprendre à se connaître pour mieux travailler ensemble. »
  • Etre à l’écoute et disponible. « Chez TŸKAZ, les entretiens ne sont pas annuels, mais par mission. Ils ne servent pas à pointer du doigt les failles ou les faiblesses d’un salarié, comme c’est le cas dans une majorité de sociétés. Ces rendez-vous sont l’occasion d’un échange honnête et constructif entre deux parties prenantes à un projet commun. Point de jugement mais une réflexion d’auto-évaluation co-construite. Lors de ces rendez-vous, deux choses sont importantes pour moi : savoir si le salarié s’est senti à l’aise dans la mission et, plus important, s’il a pris du plaisir à la mener. »
  • Encourager l’épanouissement personnel. « C’est un des points essentiels du management heureux : prendre en considération les besoins et envies de chaque salarié. Chez KOMPAN, une de mes collaboratrices m’a demandé un congé de six mois pour faire le tour du monde. J’ai accepté, sans l’ombre d’une hésitation. Pourquoi refuser, sinon à risquer de voir un de mes collaborateurs malheureux et possiblement démotivé. »
  • Permettre à chacun d’avancer avec ses compétences. « Lorsqu’un collaborateur ne comprend pas ma demande, je me remets en question : ai-je été assez claire ? Est-ce que mon message était compréhensible ? A-t-il confiance en lui ? Systématiquement, je m’interroge sur le meilleur moyen de diffuser un message. Cette façon de raisonner, je l’ai apprise au contact de mon fils souffrant de dyslexie. Plus globalement, cela m’a enseigné que chaque individu a son propre mode de fonctionnement : certains vont avancer vite, avec assurance ; d’autres auront besoin de davantage de temps pour faire les choses, étape par étape. Au dirigeant de s’adapter pour faire émerger le meilleur de chaque collaborateur qu’il emploie. »

Son livre référence sur le sujet ?

Quand la liberté des salariés fait le bonheur des entreprises, par Issac Getz et Brian M. Carneyr, aux éditions Fayard. « Cet ouvrage m’a ouvert les yeux sur l’importance de privilégier l’individu versus l’entreprise, le projet professionnel ne pouvant se réaliser sans la volonté de l’homme. Les propos d’Isaac Getz sont comme des mantras que je m’efforce d’appliquer au quotidien. »

 

Pour en savoir plus sur son entreprise, TŸKAZ, rendez-vous sur www.tykaz.fr

Lire ou relire les autres volets de la saga TŸKAZ :

 

Et rendez-vous prochainement dans le prochain épisode de notre saga !

Abonnez-vous à la newsletter pour retrouver dans votre boite mail les prochains articles
S’abonner