L’apprentissage, un premier pas vers l’entrepreneuriat

Après avoir longtemps souffert d’un déficit d’image, l’apprentissage retrouve progressivement ses lettres de noblesse. Le gouvernement a d’ailleurs engagé en 2014 un plan de relance de l’apprentissage pour former 500 000 apprentis d’ici 2017. « La moitié des artisans qui sont devenus des chefs d’entreprise sont passés par l’apprentissage, rappelle Florent Lamoureux, directeur du marché des Professionnels de la Caisse d’Epargne. L’apprentissage est une voie qui permet de développer véritablement l’entrepreneuriat. » C’est une des raisons pour lesquelles la Caisse d’Epargne, avec son partenaire l’association VMF, soutient le Brevet professionnel Taille de pierre monuments historiques (BPMH), en fournissant notamment aux apprentis des caisses à outils complètes.

 

Abonnez-vous à la newsletter pour retrouver dans votre boite mail les prochains articles
S’abonner