Brisez enfin le plafond de verre ! – Revue du web au féminin #23

rwf-plafondverre

Les femmes, moins à l’aise avec le « réseautage » !

Selon bon nombre de professionnels, le réseau serait la meilleure façon de réussir sa carrière. Pourtant, si les hommes sont très impliqués dans la formation et l’animation de leur réseau, on remarque que les femmes restent, quant à elles, bien plus en retrait. Lorsqu’un homme compte 72 contacts dans son réseau, une femme n’en dénombre que 50. Mais la quantité ne fait pas toujours la qualité ! Les femmes laisseraient ainsi plus de place à l’affect, à la proximité, et seraient davantage disponibles. Alors pourquoi les femmes ne jouent-elles pas suffisamment la carte du réseau ? Réponse avec cet article des Echos Business, grâce au témoignage d’Anne-Laure Frossard, responsable du Prix Trajectoires de HEC au Féminin.

La French Tech, un secteur encore trop fermé aux femmes ?

Vous n’êtes pas sans savoir que le secteur high-tech a longtemps été un domaine 100 % masculin. Pourtant aujourd’hui, avec l’avènement d’Internet, on pourrait croire qu’il tend à se démocratiser et à accueillir également des femmes. Oui, mais voilà ! Si les femmes sont de plus en plus attirées par les nouvelles technologies, certains freins subsistent et les écarts se creusent entre les genres. Ainsi, cet article de La Tribune vous explique pourquoi un plafond de verre demeure dans ce domaine.

Redécouvrez notre revue du web au féminin spéciale  « Les femmes bousculent les codes… et les hommes ».

Les hedge funds : une nouvelle forme de sexisme ?

Les hedge funds… Un mot à la mode que peu de personnes savent définir. Alors que sont-ils ? Il s’agit d’investisseurs, recherchant un profit à court terme, qui s’engagent dans le capital d’une entreprise. Selon une étude, ces apporteurs de capitaux verraient d’un mauvais œil les femmes cheffes d’entreprise du fait d’idées reçues et de stéréotypes décidément omniprésents : mauvaises dirigeantes, averses aux conflits, elles seraient à la tête d’entreprises moins performantes… Tels sont les arguments le plus souvent avancés. Alors les femmes sont-elles réellement des proies plus faciles pour les hedge funds ? Découvrez les résultats de l’enquête.

Abonnez-vous à la newsletter pour retrouver dans votre boite mail les prochains articles
S’abonner