Entreprendre au féminin : les cinq atouts de la franchise

What would you like to drink?

Entrepreneures, pensez franchise ! Cette formule présente de nombreux avantages et se combine facilement avec les dispositifs d’aide destinés aux femmes. Lors de Franchise Expo Paris 2015, Horizon Entrepreneurs a assisté pour vous à la conférence « Entreprendre au féminin ». Faisons un tour d’horizon des atouts de la franchise pour les femmes entrepreneures.

1- La franchise rassure votre banquier

Se lancer en franchise permet de créer son entreprise tout en bénéficiant des méthodes éprouvées du réseau choisi. « En tant que banquier, on est rassuré par un dossier de création en franchise, affirme Florent Lamoureux, directeur du marché des Professionnels de la Caisse d’Epargne. On constate au quotidien que ce sont des projets souvent plus pérennes que les autres. »

2 – Idéal si on n’a pas d’idée de business

« La franchise est une bonne formule pour se lancer si l’envie de créer est là mais que l’on n’a pas forcément de concept », estime Laurence Piganeau, directrice expertise & production à l’APCE. Sachant que 68 % des femmes estiment que l’entrepreneuriat est plus épanouissant que le salariat, mais que seulement un tiers des créateurs d’entreprises sont des femmes, la franchise peut être un bon moyen de franchir le pas tout en étant bien accompagnée.

3 – Le FGIF pour se lancer en franchise

Le Fonds de garantie à l’initiative des femmes (FGIF) permet de garantir jusqu’à 70 % d’un prêt destiné à financer la création, la reprise d’une entreprise ou son développement, et facilite ainsi l’obtention de financement auprès des banques. La condition pour en bénéficier ? Etre une femme dont l’entreprise a été créée ou reprise depuis moins de cinq ans.

4 – Economiser en trésorerie

Créer en franchise, c’est bénéficier d’une marque connue, d’un business model qui a fait ses preuves, de l’expertise et du savoir-faire de l’enseigne choisie ainsi que de ses outils (communication, site Internet, etc.), un véritable gain de temps ! « La franchise permet un démarrage beaucoup plus rapide qu’en création « pure », explique Cécile Barry, présidente du réseau d’accompagnement Action’Elles. Il est difficile et coûteux de se faire connaître. Bénéficier d’une marque qui a déjà une certaine notoriété permet d’économiser beaucoup en trésorerie. »

5 – S’appuyer sur les réseaux d’accompagnement

La franchise reste une création d’entreprise. Il n’y a pas de garantie de succès et il ne faut pas se contenter de ce que le franchiseur apporte. « Il y a beaucoup de points à aborder quand on veut être franchisé : le droit d’entrée, la retenue de garantie, la centrale d’achat, les assurances et ainsi de suite, rappelle Agnès Bricard, présidente d’honneur de la Fédération femmes administrateurs. Il est donc essentiel de se faire accompagner tout au long du processus de création, notamment par des réseaux spécialisés. »

 

Abonnez-vous à la newsletter pour retrouver dans votre boite mail les prochains articles
S’abonner