L’évolution du business model – Un an avec LuckyLoc

luckyloc-

Horizon Entrepreneurs consacre son quatorzième épisode de la saga LuckyLoc sur l’évolution de son business model. Les deux entrepreneurs reviennent sur les raisons et l’objectif principal de ce changement.

Les clients : au cœur de l’évolution du business model

A l’origine, LuckyLoc a fondé son business model sur le concept de la location de voitures et utilitaires à 1 euro. Forts de leur succès, Claire Cano et Idris Hassim ont décidé de faire évoluer leur concept pour se développer sur un plus large marché. Pour LuckyLoc, l’enjeu principal est « d’aller au-devant des attentes des clients ». Le client est en effet un fil conducteur pour l’évolution de la société. Idris Hassim ajoute : « Nous leur offrons le service le plus large possible pour qu’ils acceptent de changer leurs habitudes et de travailler avec nous. Nous sommes à leur écoute et développons toujours plus de nouveaux projets ! » Pour les deux entrepreneurs, le business model ne peut en effet qu’évoluer si l’ont connaît bien sa clientèle. « Ainsi, nous nous sommes rendu compte que non seulement les professionnels souhaitent déplacer les véhicules, mais aussi les particuliers ! Cela fait partie des projets que nous préparons », explique Claire Cano.

Savoir évoluer avec son business model : réflexion et flexibilité

Mais cette évolution n’était pas préméditée : « Il n’y a pas de bon ou mauvais moment pour faire évoluer son business model, ce n’est pas quelque chose qui se met en place à un moment donné puis s’arrête. C’est très itératif ». Pour faire évoluer son business model, il faut savoir où aller et comment. C’est un processus qui demande du temps et de la réflexion, pas une opération immédiate. Pour les deux entrepreneurs, l’évolution n’est pas radicale. Il s’agit d’élargir le champ de ses offres, sans vraiment changer de concept. « La façon de générer de l’argent reste assez similaire chez nous : nous facturons un transport au professionnel. Nous avions essayé de passer à l’abonnement mais c’est impossible dans notre secteur pour l’instant », témoigne Idris.

Ainsi, faire évoluer son business model n’est pas une science exacte. Cela coïncide avec une volonté de se développer et une opportunité d’apporter quelque chose de nouveau à son marché. Entrepreneurs, cela implique également de connaître précisément ses cibles afin d’anticiper leurs désirs et se préparer à y répondre.

Abonnez-vous à la newsletter pour retrouver dans votre boite mail les prochains articles
S’abonner