Professions libérales, préparez votre retraite ! – Vendredi du banquier #36

Pour un professionnel en libéral, la question de la retraite est cruciale. Et on le comprend : dans le cadre du régime obligatoire, sa future pension s’élèvera en moyenne à seulement 40 % de son BNC. Alors, comment faire face à cette baisse prévisible de revenus ? Sophie Robion, responsable du pôle professions libérales de la Caisse d’Epargne Provence-Alpes-Corse identifie plusieurs leviers, privés et professionnels, pour compléter la retraite de base :

Acquérir ses locaux

Cela assure certains avantages fiscaux pendant l’exercice (dont la déduction du loyer), et permet de générer des revenus locatifs par la suite, qui pourront constituer un complément de retraite.

Le dispositif Madelin

Les cotisations de retraite complémentaire souscrite dans le cadre de la loi Madelin sont déductibles dans certaines conditions et limites (justification du paiement des cotisations obligatoires, régularité et périodicité des cotisations), par ailleurs, le professionnel libéral peut choisir son niveau de cotisation en fonction des revenus ultérieurs souhaités dans la limite d’une fourchette allant de 1 à 15. Le revenu prendra la forme d’une rente viagère réversible au conjoint.

L’épargne salariale

Grâce à un contrat spécialement négocié pour les professionnels libéraux — l’ES-PL, composé d’un plan d’épargne entreprise et d’un PERCO — ils disposent de certains avantages. Pour le dirigeant, l’abondement versé est exonéré des charges patronales (hors forfait social de 20 % et hors contribution de 8,2 % sur la fraction de l’abondement versé dans le PERCO qui excède 2 300 €), tout en étant déductible des bénéfices imposables. Sur le plan personnel, en tant qu’épargnant, l’abondement versé est exonéré de charges salariales (hors CSG/ CRDS), d’impôt sur le revenu et d’impôt sur les plus-values réalisées (les prélèvements sociaux sont dus).

L’important est de diversifier les supports pour préparer sa retraite. Immobilier, contrats de capitalisation ou d’assurance vie : il existe d’autres solutions pour compléter ses revenus. Un conseil avisé permet d’avoir une vision globale des aspects patrimoniaux, personnels et juridiques afin d’élaborer une réponse sur mesure.

Abonnez-vous à la newsletter pour retrouver dans votre boite mail les prochains articles
S’abonner