Entrepreneuriat féminin : la Caisse d’Epargne s’engage

6 février 2014, Salon des Entrepreneurs : l’État et le réseau des Caisses d’Epargne signent une convention pour le développement de l’entrepreneuriat féminin en France.

Trois personnes apposent leur signature : Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des Femmes, Florence Raineix, directeur général de la Fédération nationale des Caisses d’Epargne, et Cédric Mignon, directeur du Développement des Caisses d’Epargne. Quelques pages, simplement, mais à travers lesquelles ces partenaires scellent leur conviction commune que l’entrepreneuriat féminin est un facteur important de création de richesses et d’emplois. La Caisse d’Epargne affirme ainsi son ambition de contribuer à la réalisation de cet objectif du gouvernement : porter de 30 à 40 %, d’ici à 2017, le taux de femmes créatrices d’entreprise en France. Pour cela, les signataires conviennent de mener ensemble des actions autour de plusieurs axes.

L’information et la sensibilisation de tous les acteurs de l’entrepreneuriat féminin en est un. Plus largement, la Caisse d’Epargne va s’attacher à sensibiliser son réseau aux enjeux de la création d’entreprise au féminin. Le réseau Caisse d’Epargne s’engage en particulier à valoriser le Fonds de Garantie à l’Initiative des Femmes (FGIF).

Parmi les autres axes forts de cette convention, il faut noter la volonté des signataires de mieux connaître la réalité du terrain. A ce titre, la Caisse d’Epargne affirme vouloir valoriser les données de son activité commerciale qui sont utiles au suivi du développement de l’entrepreneuriat féminin en France, mais aussi réaliser une étude sur les besoins en financement des femmes entrepreneures.

Rappelons que la Caisse d’Epargne est déjà à l’initiative du Baromètre des femmes entrepreneures, avec d’autres partenaires.

Crédit photo : Jean Chiscano

Abonnez-vous à la newsletter pour retrouver dans votre boite mail les prochains articles
S’abonner