Un an avec LuckyLoc – Le recrutement

Pour ce neuvième volet de la saga LuckyLoc, Horizon Entrepreneurs interroge Claire Cano et Idris Hassim sur le recrutement. En effet, un an à peine après sa création, la start-up étoffe déjà son équipe. Les deux créateurs d’entreprise évoquent les enjeux stratégiques du recrutement et témoignent de leur méthode pour sélectionner la personne la mieux adaptée pour les accompagner dans le développement de leur entreprise.

Agrandir l’équipe : parier sur la bonne personne

LuckyLoc, c’est aujourd’hui une équipe de cinq personnes. Courant 2014, Claire et Idris ambitionnent d’être six. « Nous sentions que nous avions de véritables besoins auxquels nous n’étions pas en mesure de répondre par manque d’effectif, explique Idris, c’est cela qui a motivé en premier lieu notre volonté de recruter ». Les deux entrepreneurs ont donc décidé d’ouvrir un poste de développeur informatique. L’enjeu est de taille pour cette petite et jeune entreprise, dont la vitrine principale est le site web. Le développeur est l’un des piliers de l’entreprise, étant garant de sa visibilité comme de son bon fonctionnement. Si la question des compétences se pose, la compatibilité des caractères et la capacité à partager le même espace de travail vont être décisives. « Nous recherchons des gens très motivés, qui ont envie de s’investir à 100 % », souligne Claire. La personne qui sera embauchée devra donc avant tout croire au projet, y apporter son savoir-faire. Quant aux entrepreneurs, intégrer un collaborateur à leur projet leur apparaît comme un pari pour porter l’entreprise plus loin.

Recruter en start-up : pas si simple !

Le choix de la bonne personne n’est pas toujours simple pour une start-up. Si les candidats sont concurrents entre eux, les start-up rivalisent, elles, avec les grandes entreprises dont la réputation et les avantages séduisent beaucoup de candidats. Claire Cano déplore ainsi le manque d’intérêt des jeunes actifs pour les petites structures. « Il y a beaucoup de demandeurs d’emploi, mais peu sont intéressés par les start-up, c’est dommage car c’est certainement très formateur ». Pour leur recherche, Claire et Idris font confiance à des sites spécialisés tels que RemixJobs, et examinent les candidatures spontanées qui leur sont envoyées. Le recrutement au sein d’une petite équipe est en effet délicat. « Cela prend beaucoup de temps et nous ne sommes pas des recruteurs. Un collaborateur peut changer toute la face et le développement du projet, pour le pire comme pour le meilleur. Il faut être très vigilant ! », déclare Idris Hassim.

Apprendre à manager des salariés

Alors qu’ils commencent à maîtriser leur projet, les deux entrepreneurs doivent se familiariser avec une nouvelle fonction : le management de l’équipe. « C’est une compétence assez différente de ce que l’on avait imaginé. Nous apprenons beaucoup sur nous-mêmes », témoigne Claire. Conserver une atmosphère de travail agréable et maintenir un sentiment de confiance entre les différents membres de l’équipe est le défi qu’Idris et Claire souhaitent relever. Pour eux, tout passe par une bonne communication, et de la transparence. « Une équipe soudée et motivée inspire confiance et accomplit du meilleur travail », conclut Claire.

Abonnez-vous à la newsletter pour retrouver dans votre boite mail les prochains articles
S’abonner