Retraite : cesser au bon moment et dans les bonnes conditions

© Copyright : J. Chiscano

Médecin libéral dans l’Oise, le Dr Vidal a souhaité préparer son départ en retraite avec suffisamment d’anticipation. Le montage financier mis en place avec la Caisse d’Epargne Picardie met en concordance ses projets personnels et professionnels.

Vous souhaitez cesser votre activité professionnelle dans un an ou deux. Quel est votre projet de vie future ?

Mon cabinet est installé depuis plus de 30 ans dans l’Oise, et je souhaite, une fois en retraite, pouvoir habiter dans Paris intra-muros. Or le logement dans la capitale est devenu très cher et ma principale interrogation est de savoir comment financer cet achat d’appartement. Hélas, je ne suis pas absolument certaine de trouver un repreneur pour mon activité. Aujourd’hui, une patientèle se revend difficilement.

De fait, comment comptez-vous procéder ?

Je vais pouvoir compter sur deux apports : un héritage dont je viens de bénéficier et la revente des murs de mon cabinet. Je dois préciser que je dispose déjà de mes droits à la retraite depuis avril 2013, mais que je souhaite cesser de manière progressive afin d’éviter les décalages trop importants entre mes revenus et mes cotisations sociales. Je vais donc probablement diminuer mes consultations graduellement.

Que vous a conseillé votre agence Caisse d’Epargne pour monter ces financements ?

J’ai eu un échange très fructueux avec ma conseillère Professionnels, Elodie Viard, et le chargé d’affaires Gestion privée, Stéphane Szalata. En bonne synergie, ils ont cherché ensemble la solution la mieux adaptée à mes attentes. Alors que je souhaitais conserver les fonds de mon héritage afin d’acheter comptant mon appartement, ils m’ont conseillé de procéder à certains montages financiers qui me permettent de conserver mon épargne tout en cherchant à la valoriser. C’est ainsi que j’ai opté pour un contrat d’assurance vie multisupports, Nuances Plus, en appui d’un prêt in fine. Ce dispositif pourra me permettre d’augmenter mon apport et d’acheter ainsi un appartement plus grand à Paris, ce qui est tout à fait appréciable.

Abonnez-vous à la newsletter pour retrouver dans votre boite mail les prochains articles
S’abonner