Entrepreneur(e) : le choix du statut ? – Les résultats du sondage

Chaque mois, Horizon Entrepreneurs décline l’opération « Femmes entrepreneures : ils et elles en parlent » autour du Baromètre des femmes entrepreneures. Entre mars et septembre 2013, nous vous proposons de découvrir — ou de redécouvrir — un des chiffres clés du Baromètre mis en perspective avec des commentaires et des analyses d’experts et de répondre à un sondage en lien avec ce chiffre.

En avril, nous nous sommes intéressés au choix du statut.  Dans ce domaine, le baromètre nous apprend que « 55 % des femmes ont tendance à choisir l’entreprise individuelle, contre 48 % des hommes« . Pour aller plus loin dans l’analyse de ce chiffre, nous vous avons posé la question suivante : « Pour quelles raisons avez-vous choisi la forme juridique de votre entreprise ? »

Artisans (12 %), professions libérales (28 %), commerçants (12 %) ou encore chefs d’entreprise de moins de 10 salariés (48 %), vous avez été 495 à répondre à notre sondage en ligne*, avec une forte participation des hommes (65 % des répondants).

L’entreprise unipersonnelle largement plébiscitée

Les résultats du sondage montrent que l’entreprise unipersonnelle (Sarl, Eurl, Sasu) est la structure choisie par la moitié d’entre vous, devant l’entreprise individuelle (1/3 des répondants) et la société anonyme (moins de deux entrepreneurs sur dix). Le sondage met en avant l’influence de la profession exercée. Dans le détail, on constate que les chefs d’entreprises optent à 70 % pour l’entreprise unipersonnelle, quand les artisans et les professions libérales font plus fréquemment le choix de l’entreprise individuelle (60 %). Par ailleurs, le sondage nous apprend également, qu’en tendance, les femmes (38%) sont plus nombreuses que les hommes (29%) à préférer exercer sous la forme d’une entreprise personnelle.

Statut : les critères de choix

Pour 45 % des répondants, le choix de la structure s’explique avant tout par la simplicité des formalités de constitution. Cet argument est encore plus vrai pour les entrepreneurs en entreprise individuelle (77 %) (voir à ce sujet l’intervention d’Olga Romulus, expert-comptable, réseau Fiducial).

Cinq autres critères sont également cités :

  • La scission entre patrimoine personnel et professionnel (pour 33 % des entrepreneurs),
  • La simplicité et la souplesse de fonctionnement du statut choisi (32 %),
  • Les perspectives de développement de l’entreprise (31 %),
  • La limitation de la responsabilité du professionnel (30 %)
  • La possibilité d’avoir des associés, de gérer leur sortie ou d’en intégrer de nouveaux (28 %).

A noter : le coût n’intervient que pour un quart des entrepreneurs et le régime fiscal pour à peine plus de deux sur dix.

* Enquête en ligne à destination des entrepreneur(e)s réalisée du 2 au 12 avril 2013, sur le site horizonentrepreneurs.fr et via le panel de Viadeo.

Sur le même thème :

– Découvrez l’infographie
– L’analyse de la Caisse d’Epargne : L’investissement, une donnée-clé pour le choix du statut
– Le statut, un choix multicritères

 

Abonnez-vous à la newsletter pour retrouver dans votre boite mail les prochains articles
S’abonner