L’investissement, une donnée-clé pour le choix du statut

Chaque mois, Horizon Entrepreneurs décline l’opération « Femmes entrepreneures : ils et elles en parlent » autour du baromètre des femmes entrepreneures. En avril, nous commentons ce chiffre : 55 % des femmes ont tendance à choisir l‘entreprise individuelle, contre 48 % des hommes.

 

« Le choix de l’entreprise individuelle permet de bénéficier de formalités administratives allégées. Seule une immatriculation au RCS ou au répertoire des métiers est nécessaire et aucun capital minimum n’est exigé. D’où un coût de création quasi-nul, ce qui permet de ne pas grignoter son capital de départ et de bénéficier, par la suite, de règles de fonctionnement très souples : n’avoir aucune obligation de publier ses comptes annuels, par exemple. Il s’avère aussi que les secteurs de prédilection de l’entreprenariat féminin (services, professions libérales) sont peu gourmands en investissement et en financement bancaire et n’imposent donc pas un statut d’exercice aussi protecteur que la société. Mais l’entreprise individuelle implique quelques contraintes : une responsabilité étendue sur son patrimoine personnel, une couverture sociale selon le régime des travailleurs non salariés et une fiscalisation du bénéfice selon le barème de l’impôt sur le revenu, même si le récent statut de l’Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée (EIRL) a fait évoluer certains points. Le choix de l’entreprise individuelle est donc surtout intéressant pour des jeunes femmes entrepreneures qui souhaitent éprouver leur projet avant de faire évoluer leur structure vers la société. »

___________
Olga Romulus, expert-comptable, direction des relations Extérieures Fiducial.

L’éclairage Caisse d’Epargne

Comme le souligne Fiducial, le choix du statut est en partie lié aux besoins en financement. Précisément, l’analyse du portefeuille des clients Professionnels de la Caisse d’Epargne vient confirmer que l’entrepreneur individuel a des besoins moins élevés dans ce domaine. Ainsi, par exemple, seulement 26,2 % des crédits moyen-long terme engagés par la Caisse d’Epargne auprès de femmes sont destinés à des femmes en EI, contre 73,8 % auprès d’entrepreneures en personne morale.

Présent dans le monde entier, Fiducial exploite 650 agences sur le territoire français. Il constitue l’un des principaux acteurs notamment des métiers de l’expertise-comptable, de l’audit, du conseil juridique et de la gestion de patrimoine.

 

Sur le même thème :

– Découvrez l’infographie
– Les résultats du sondage : Entrepreneur(e) : le choix du statut ?
– Le statut, un choix multicritères

Abonnez-vous à la newsletter pour retrouver dans votre boite mail les prochains articles
S’abonner