Destins liés #2 Portrait d’une entrepreneuse tous azimuts !

Destins liés #2 Portrait d’une entrepreneuse tous azimuts !

Accessoires, bijoux, vêtements… Pour vendre ses créations, Maureen multiplie les canaux de distribution : magasin parisien, boutique en ligne, marchés et expositions alentours. Rencontre.

Passionnée de mode, Maureen Vinot se découvre très tôt une âme d’entrepreneuse. Après avoir assisté durant quatre ans une styliste de renom, elle décide de se lancer, forte du réseau constitué au cours de cette expérience. En 2004, elle crée alors son premier atelier à domicile où elle confectionne accessoires, bijoux et bustiers. Le succès est immédiat ! De marchés en expositions, de ventes privées en salons, Maureen se fait petit à petit un nom dans le cercle fermé des créateurs. Dotée d’un sens commercial affûté, elle sait que la clé pour se développer est de se bâtir très tôt une clientèle fidèle. Elle met donc en place un fichier clients qu’elle alimente au fur et à mesure de ses rencontres.

La vente en direct…

En 2006, Maureen profite d’une période économique relativement faste pour ouvrir son premier atelier-vitrine au cœur du 11e arrondissement de Paris. En plus des clientes déjà acquises, elle séduit une nouvelle cible : ses voisines de quartier. Pour satisfaire les sollicitations de plus en plus nombreuses, la créatrice se lance le défi de créer une collection complète de vêtements pour femmes. Une nouvelle fois, le succès est au rendez-vous et pour honorer son carnet de commandes, elle sous-traite une partie de sa production à deux fabricants.

… la vente en ligne !

Désireuse de développer encore et toujours son activité, cette entrepreneuse de la mode se lance dans le e-commerce, consciente des possibilités offertes par ce canal de distribution à la fois pratique et simple à utiliser. En 2011, plutôt que créer sa propre e-boutique, elle choisit d’ouvrir une boutique virtuelle sur www.alittlemarket.com, un site marchand dédié à la commercialisation de produits faits main et fabriqués en France. Une initiative largement récompensée qui lui permet de réaliser aujourd’hui 50 % de son chiffre d’affaires ! « Pour se démarquer, il faut être combative, être prête à relever tous les défis et surtout, il ne faut pas craindre d’aller de l’avant en prenant quelques risques, précise la créatrice. Il faut savoir se frayer un chemin et être capable par exemple de passer par la fenêtre quand une porte se ferme. En bref, il faut faire preuve d’un tempérament et d’une motivation à toutes épreuves ! ».

Découvrez ici le témoignage de Nicolas Cohen, co-fondateur de A Little Market

Abonnez-vous à la newsletter pour retrouver dans votre boite mail les prochains articles
S’abonner