L’innovation à la portée de tous

Au travers d’une campagne de communication lancée en septembre 2012 sur les grands médias, dont BFM TV, BFM Business, Europe 1, RMC, RTL, la Caisse d’Epargne fait découvrir quelques uns des entrepreneurs innovants qu’elle a financés. En créant des nouveaux services et des solutions de financement novatrices, mais aussi, en s’engageant aux côtés des entreprises en région, elle les aident à financer et pérenniser leur projet.

Découvrez comment dans la vidéo (ci-dessus) à travers l’interview des créateurs de Chef Cook, et retrouvez d’autres entrepreneurs innovants :

 

Contrairement à une idée reçue, l’innovation n’est pas l’affaire des seules grandes entreprises ou des adeptes de la technologie. Gérante de la société MCP Marketing, Pascale Garnier revient sur les nombreuses et bonnes raisons qu’a toute TPE ou PME de se lancer, elle aussi, dans une démarche innovante.

L’innovation, qu’est-ce que c’est ?

Qui dit « innovation », dit « évolution technique ». « Oui, mais pas seulement, tempère Pascale Garnier. L’innovation peut également être économique, managériale, porter sur des procédés de fabrication ou encore l’organisation de l’entreprise. L’innovation repose avant tout sur la créativité de chacun et de sa capacité à envisager une solution qui lui permettra, entre autres choses, de se démarquer de ses concurrents. »
Une bonne nouvelle pour les entrepreneurs qui n’oseraient pas se lancer dans cette démarche de crainte de manquer de fonds. « Qu’ils se rassurent, poursuit Pascale Garnier : les aides au développement sont nombreuses (je pense tout particulièrement à celles conçues par Oséo) ; de plus, davantage qu’une affaire d’argent, l’innovation est une question d’état d’esprit : il s’agit avant tout de proposer de nouvelles offres à ses clients, de nouveaux services, etc. Et la solution n’est pas nécessairement coûteuse à mettre en place. »

Une démarche qui se prépare

Avoir une idée innovante est une chose, la concrétiser en est une autre. « Pour réussir dans leur démarche, les entrepreneurs doivent répondre à trois questions, indique Pascale Garnier : •

  • tout d’abord, quel est l’intérêt de mon innovation pour le client final ?
  • ensuite, si tel est le cas, pourquoi cette innovation n’existe-t-elle pas déjà ? (il importe de rester lucide : elle n’a peut-être tout simplement pas de marché…)
  • enfin, quelle sera l’incidence de cette innovation sur mon entreprise ? L’objectif de l’entrepreneur étant de conserver un équilibre entre sa démarche innovante et son activité traditionnelle. »

Pour nourrir et faire fructifier ces questionnements, les entrepreneurs auront tout intérêt à prendre contact auprès de leur Chambre de commerce et d’industrie. Des chargés de mission les aideront à peaufiner et faire mûrir leur idée.
Dans un monde très concurrentiel, la capacité d’innovation d’une entreprise peut jouer un rôle-clé dans son développement… voire dans sa pérennité. Il est donc important d’accorder à toute idée innovante un juste temps de réflexion, à lui donner sa chance, en somme.

Abonnez-vous à la newsletter pour retrouver dans votre boite mail les prochains articles
S’abonner