L’apprentissage : pensez-y !

apprentissage-professionnels-tpe

Professionnels, n’hésitez plus : faites appel à l’apprentissage ! Outre le tremplin qu’il constitue pour un jeune en formation, le contrat d’apprentissage présente aussi de nombreux avantages pour une TPE (très petite entreprise).

Les entreprises inscrites au répertoire des métiers — quel que soit leur effectif — et toutes les entreprises de moins de 11 salariés bénéficient d’une exonération totale des charges sociales* (sauf pour les cotisations relatives aux accidents du travail et aux maladies professionnelles). Cette exonération est partielle pour toutes les autres entreprises. À ce coup de pouce sur les charges sociales s’ajoute un crédit d’impôt de 1 600 € annuels par apprenti, porté à 2 200 € dans certains cas. L’employeur peut également bénéficier d’une aide de la Région, voire d’aides exceptionnelles, notamment pour la formation des maîtres d’apprentissage. Il y a en effet obligation de désigner un maître d’apprentissage, qui peut être l’employeur lui-même.

Pour de nombreux diplômes

On ne le sait pas toujours, mais l’apprentissage ne concerne pas que des jeunes inscrits en CAP. Il constitue aussi une voie d’accès aux diplômes de l’enseignement supérieur : BTS, BTS Agricole, DUT, mais aussi diplômes d’ingénieur, d’écoles de commerce, Masters, etc. Quel que soit le cursus, le contrat d’apprentissage doit porter sur une durée au moins égale à celle de la formation, mais fixée à deux ans pour l’obtention d’un diplôme. On ne doit pas le confondre avec le contrat de professionnalisation, qui porte sur une formation de 6 à 24 mois et comporte des différences sur le plan de la rémunération et les types de qualification visés. Il fonctionne toutefois sur le même principe de l’alternance entreprise /formation théorique.

Soutien aux CFA

Très impliquée auprès des apprentis, qui représentent souvent les futures forces vives des entreprises, la Caisse d’Epargne leur propose une offre spécifique. Elle soutient par ailleurs l’association Finances & Pédagogie, qui a développé un programme de formation auprès des Centres de Formation des Apprentis (CFA) pour sensibiliser les jeunes à l’argent.

* C’est également le cas de toutes les sociétés inscrites au registre des entreprises Alsace-Moselle.

Vos réactions

Réagir

Abonnez-vous à la newsletter pour retrouver dans votre boite mail les prochains articles
S’abonner