Entreprendre en tant que demandeur d’emploi – Vendredi du banquier #10

Il détaille également le calcul de l’aide à la reprise ou à la création d’entreprise, un capital versé en deux fois qui peut constituer un premier investissement pour l’entreprise, ainsi que les conséquences d’un dépôt de bilan dans les trois ans qui suivent la création.

Enfin, Pôle emploi propose plusieurs types d’accompagnement du demandeur d’emploi dans son parcours de création (méthodologie du business plan, regard critique sur son projet…) qui, adossés à l’Accre (voir conditions et démarches), peuvent se révéler un véritable tremplin vers la création ou la reprise d’entreprise pour les demandeurs d’emploi.

 

Vos réactions

goubet

à 2:41 il ne faut pas oublier de préciser qu’en cas de réinscription après une cessation d’activité professionnelle non salariée et dans le cas où le demandeur a bénéficié de l’ARCE (aide sous forme de capital), le montant de l’aide sera déduite du montant des allocation restant à percevoir (montant de l’aide versée sous forme de capital / salaire journalier de référence = nombre de jour à déduire du reliquat).

Réagir

Abonnez-vous à la newsletter pour retrouver dans votre boite mail les prochains articles
S’abonner