Entreprendre au féminin : les partenaires de votre réussite

Cédric Turini - Fédération Nationale des Caisses d'Epargne
Droits réservés

Cédric Turini, chef de projet microfinance et inclusion financière à la Fédération Nationale des Caisses d’Épargne, fait le point sur l’entrepreneuriat au féminin et les axes de la conférence du 12 octobre 2011.

Pourquoi organiser une conférence sur ce thème depuis cinq ans ?

Notre but est de faire découvrir l’entrepreneuriat à des femmes pour les inciter à se lancer. Nous souhaitons les orienter vers les bons interlocuteurs. Nous avons donc invité deux créatrices pour qu’elles témoignent de leur activité et de leur parcours ainsi que des services dont elles ont bénéficié. Ainsi France Initiative propose un soutien à la création d’entreprise (prêt d’honneur à 0 %) ; les Caisses d’Épargne ont mis en place un parcours d’accompagnement renforcé, Parcours Confiance. Les créatrices peuvent également accéder à des microcrédits d’un montant maximum de 27 000€ garantis à 70% par le FGIF géré par France Active  – fonds de garantie pour la création, la reprise et le développement d’entreprises à l’initiative des femmes –. Enfin, toute créatrice peut se faire accompagner par des incubateurs comme Paris Pionnières  rattaché à la Fédération Pionnières.

L’entrepreneuriat au féminin se distingue donc de l’entrepreneuriat au masculin ?

Non, il n’y a pas de différence significative. Les taux de pérennité à trois ans sont les mêmes. Si les femmes entrepreneures évoquent plus fréquemment que les hommes des difficultés pour concilier vie familiale et vie professionnelle, trois quarts d’entre elles affirment qu’elles ne rencontrent pas plus de problèmes que leurs homologues masculins pour gérer une entreprise. En revanche, les femmes hésitent davantage à se lancer. Elles ne représentent que 30 % des créateurs (à 60 % dans les services) alors qu’elles sont 40 % à en avoir envie.

Pourquoi le microcrédit s’adresserait davantage aux femmes ?

Elles ont souvent moins d’apport personnel et ont plutôt tendance à créer de très petites entreprises. Le microcrédit est un crédit d’un faible montant, généralement inférieur à 25 000 € pour lequel nous ne demandons pas de caution personnelle et qui est accompagné. Il est en cela bien adapté à leurs besoins.

À noter

Le 12 octobre, la conférence organisée par la Fédération nationale des Caisses d’Epargne à l’occasion du salon des micro-entreprises 2011 aura pour thème : « Entreprendre au féminin, les partenaires de votre réussite. »

La conférence aura lieu entre 10h et 11h, le mercredi 12 octobre. Seront présents : Patrice Cros, animateur et directeur sociétariat et communication à la FNCE, François Dechy responsable du pôle Création d’entreprise chez France Active, Marc Olagnon, adjoint à la déléguée générale chez France Initiative, Françoise Pagnard-Jourdan, responsable de l’accompagnement pour Paris Pionnières, Baya Caux fondatrice d’Aureïs Formation et Céline Tesconi, fondatrice de la Ferme en vadrouille.

Vos réactions

Réagir

Abonnez-vous à la newsletter pour retrouver dans votre boite mail les prochains articles
S’abonner