Entrepreneurs : huit façons de rebondir après un échec

Il y a quelques jours, a eu lieu la Fail Conférence, qui est le premier événement organisé autour de l’échec entrepreneurial. On parle très peu de l’échec en France et cette conférence est venue à point nommé, offrant un exutoire à tous ceux qui n’osent pas en parler. Pour rebondir sur cette conférence, nous avons détaillé une liste de 10 conseils qui vous permettront, on l’espère, de surmonter vos échecs.

1. Vous avez connu l’échec ? Parlez-en ! Partager votre expérience de l’échec permet de prendre du recul. Ce qui sera un gros échec pour vous ne sera peut-être pas aussi important pour quelqu’un d’autre.
2. Vous connaissez l’échec au début de votre aventure entrepreneuriale ? Tant mieux, cela vous permettra de progresser plus vite et de changer de direction à temps, car peut-être que le projet n’était pas viable sur le long terme.
3. Relativisez en regardant autour de vous ceux qui ont échoué. Evan Williams a par exemple échoué avec Odeo avant de lancer Twitter (réseau de micro-blogging qui compte 175 millions d’inscrits à travers le monde).
4. Valorisez ce que vous avez fait de bien et corrigez ce que vous avez moins réussi. On apprend plus de ses échecs.
5. Peut-être avez-vous échoué à cause de votre manque de préparation, dans ce cas, votre échec ne remet pas en cause le fondement entier de votre entreprise.
6. L’échec permet de re-penser son projet.
7. Un refus n’est pas un échec, un « non » n’est pas un échec, un avis négatif n’est pas un échec.
8. Si vous ne voulez pas échouer, vous ne prendrez  pas de risques, donc vous n’entreprendrez pas.

Bon à savoir

Lire également l’interview de Loïc Le Meur sur l’échec entrepreneurial et le slideshare de Gilles Babinet, intervenant pendant cette conférence.
Vous trouverez d’autres comptes-rendus intéressants ici et .

Abonnez-vous à la newsletter pour retrouver dans votre boite mail les prochains articles
S’abonner