Mon choix : optimiser mon poste clients avec l’affacturage

Sandrine Giez Vallée, gérante de Tandem Services. Photo : Chiscano

Sa gérante, Sandrine Giez Vallée nous explique son choix.

Pourquoi faites-vous appel à un établissement d’affacturage ?
Sandrine Giez
: J’ai fait ce choix, fin 2009, dans le cadre de mon expansion. Je voulais alors consacrer moins de temps au recouvrement de mes créances et surtout renflouer plus rapidement ma trésorerie : mes clients me paient à 30 ou 60 jours. Or, entre temps, je dois moi-même régler mes fournisseurs et surtout payer mes 50 à 70 employés saisonniers…

Comment avez-vous sélectionné cet établissement ?
S. G.
: J’ai fait part de mes attentes à mon conseiller Caisse d’Epargne qui m’a parlé de Natixis Factor. J’ai tout de suite été intéressée par la prestation : dès qu’il reçoit mes factures, l’établissement effectue en mon nom le recouvrement de mes créances et me règle leur montant trois à quatre jours plus tard.

Mais ce service a un coût ?…
S. G. : C’est vrai, mais comme je paye moins d’agios, je m’y retrouve. D’autant que d’autres services y sont associés : une assurance-crédit pour se protéger des risques de non-paiement et une information sur la santé financière de ses clients en cours ou potentiels, et de ses fournisseurs.

Quel conseil donneriez-vous à un professionnel intéressé par cette prestation ?
S. G.
: D’être rigoureux dans la mise en place de son dossier. Les mois suivants, il lui suffira d’envoyer ses factures par courrier pour être réglé et d’avoir la possibilité de les pré-remplir via Internet pour un traitement plus rapide. Globalement, je conseillerais aux dirigeants de TPE de se renseigner sur l’affacturage qui, loin d’être réservé aux grandes entreprises, leur permet de disposer de ressources à court terme et de limiter les risques d‘impayés clients.

Lire aussi les articles : Comment choisir le bon moment? et Pourquoi opter pour l’affacturage?

Rendez-vous aussi sur le site Caisse d’Epargne.

 

Vos réactions

Réagir

Abonnez-vous à la newsletter pour retrouver dans votre boite mail les prochains articles
S’abonner