« J’équipe mes locaux de panneaux solaires »

En quoi consiste votre activité ?

R.F. : Je suis un architecte qu’on pourrait dire « classique ».Voilà trois ans, j’ai été contacté par Matthieu Gaudin qui souhaitait que je dessine les plans de son show room de cheminées à proximité de Lyon. Le toit devait être vaste, 525 m2, et j’ai pensé qu’au lieu d’un toit traditionnel nous pourrions opter pour une structure photovoltaïque.

L’intérêt de cette formule ?

R.F. : Matthieu Gaudin était intéressé en termes d’image : le photovoltaïque est en cohérence avec son activité (qui repose sur les énergies renouvelables). Conçue dès la conception de l’ouvrage, l’intégration des modules photovoltaïques doit garantir l’étanchéité du toit, condition sine qua non pour qu’EDF rachète l’électricité au-delà du tarif préférentiel de base.

Cet équipement coûte cher. Peut-on vraiment parler de rentabilité ?

R.F. : À long terme, oui. Pour cela, il faut opter pour une grande surface afin de bénéficier de prix attractifs sur les panneaux solaires. Il faut également prévoir le toit avec son architecte dès la phase esquisse. Le toit est d’ailleurs porté par une structure juridique indépendante et n’entre donc pas dans la comptabilité de l’entreprise existante. Dernier conseil : étudier avec son conseiller Caisse d’Epargne un plan de financement. Finalement, je crois que nous avons eu de la chance : celui que nous avons rencontré a trouvé notre projet pertinent alors que dix autres banques nous avaient fermé leurs portes !

VRAI-FAUX sur le photovoltaïque

Seul le groupe EDF peut acheter l’énergie produite par panneaux solaires ?

FAUX : Il est également possible de vendre la production d’énergie photovoltaïque à une Entreprise locale de distribution (ELD). Créées par les collectivités locales, les ELD ont obligation, comme EDF, d’acheter l’énergie renouvelable à un prix d’achat fixé par arrêté.

Pour en savoir plus sur le financement des panneaux photovoltaïques, rendez-vous sur www.photovoltaique.info

Vos réactions

Réagir

Abonnez-vous à la newsletter pour retrouver dans votre boite mail les prochains articles
S’abonner